Kiwano (Cucumis metuliferus), melon à cornes ou métulon

Le kiwano (Cucumis metuliferus) est un cousin du concombre : ce curieux fruit a donné lieu à différents noms vernaculaires liés à son apparence, tels que melon à cornes, concombre cornu d’Afrique, métulon ou encore concombre du Kenya. En effet, ce fruit est originaire d’Afrique, plus spécifiquement du Botswana et d’Afrique du Sud. Il ne résiste donc pas au gel et a besoin d’une bonne dose de chaleur.

Kiwano (Cucumis metuliferus), melon à cornes ou métulon

De la grande famille des Cucurbitacées, le kiwano se développe sur une plante annuelle “coureuse” rampante ou grimpante dont les tiges peuvent atteindre 2m de long, portant de grandes feuilles larges et lobées de 20 à 30cm. 

En début d’été, les fleurs jaunes ressemblent à de grands cornets qui donneront des fruits vers août et septembre, ovoïdes, de 8 à 15cm de long, qui passeront de la couleur verte à une teinte orangée à dorée à maturité. Les petites excroissances qui ressemblent à des cornes miniatures ou des épines grossières donnent au fruit un intérêt particulièrement décoratif.

Le métulon est juteux, avec une chair verte translucide dans laquelle beaucoup de graines sont éparpillées. Peu calorique (20kcal/100g) et riche en vitamine C, le kiwano se consomme cru et frais, comme le melon, ou en sorbet, en salade de fruits et en jus. Il accompagne aussi des plats salés de poisson notamment. Son goût sans aucune amertume varie en fonction de l’avancement du mûrissement, rappelant d’abord le kiwi puis le melon et enfin la banane.

  • Famille : Cucurbitacées
  • Type : annuelle
  • Origine : Afrique
  • Couleur : fruits verts devenant orangés
  • Semis : oui
  • Bouture : non 
  • Plantation : printemps
  • Récolte : août à octobre
  • Hauteur : jusqu’à 1,5 à 2 m

Sol et exposition idéals pour le kiwano

Le kiwano se cultive en plein soleil, à la chaleur, dans un sol riche, humifère, frais et bien drainé.

Date de semis et de plantation du melon à cornes

C’est entre mars et mai que vous sèmerez le concombre cornu en godets, à 20°C. 

La plantation se fera uniquement lorsque les risques de gelée seront écartés, vers mi-mai, en gardant environ 60 cm entre chaque pied et 1,2m entre chaque rang.

Conseil d’entretien et de culture du métulon

Vous pouvez pincer les tiges pour qu’elles se ramifient un peu et courent moins. Si vous avez peu de place, servez-vous d’un grillage pour faire grimper les tiges de ce melon à cornes.

Paillez le sol permettra de le garder plus frais.

Récolte, conservation et utilisation du concombre du Kenya

La récolte des kiwanos se fait lorsque les fruits prennent une belle couleur orangée à dorée. Ils se conservent très bien plusieurs semaines dans un endroit aéré et frais mais pas au réfrigérateur.

Kiwano au goût entre le kiwi et la banane

Maladies, nuisibles et parasites du kiwano

L’oïdium est l’ennemi de ce concombre cornu. N’arrosez qu’au pied sans asperger les feuilles pour limiter son apparition.

Emplacement et association favorable du métulon

C’est une plante qui se cultive au potager ou sur un grillage ou tout support sur lequel le palisser. Il n’est pas vraiment adapté à une culture en pot.

Variétés conseillées de Cucumis metuliferus pour planter au jardin

Le genre Cucumis comprend des espèces bien connues comme le melon (Cucumis melo), le concombre et le cornichon (Cucumis sativus), ou encore le métulon (Cucumis metuliferus) qui ne connait pas d’autres variétés.

PLANTATIONS chez Philippe et François

Bonjour à toutes et tous,
Nous espérons que vous allez au mieux.
De notre côté, nous poursuivons actuellement nos plantations et entretiens.Comme prévu, nous avons planté nos céleris raves (voir photo) et patates douces.
Nous avons ramassé les premières courgettes. Les concombres devraient commencer à arriver cette semaine. Nous avons mis en place la lutte biologique sur les aubergines et les concombres. Croisons les doigts que cela fonctionne:)
Je viens de créer un doodle afin de vous proposer de participer au jardin à la plantation des courges samedi prochain (6/06 de 8h30 à 12h). Pour vous inscrire, c’est ici :https://doodle.com/poll/2mn5arugt5ktp37d J’ai limité le nombre de participants à 5 afin d’être en petit groupe pendant cette période covid. Si vous avez du temps en semaine et que vous préférez venir à un autre moment, écrivez-moi afin de voir comment on peut s’organiser :). L’arrivée pour l’aide au jardin se fera chemin des poplains à Saâcy (le Chemin Rural qui mène aux serres). Prévoyez des gants

news de Philippe

Bonjour à toutes et tous,

J’espère que vous allez au mieux. Nous entrons dans notre pic d’activité pour la préparation des cultures d’été :)Je vous enverrai très bientôt des photos des plantations.Nous allons commencer à mettre un peu d’asperges cette semaine. Les quantités étant limitées, nous allons essayer d’en mettre à toutes les amaps au fur et à mesure des disponibilités, semaine après semaine.Côté culture, les choux pointus, cabus, choux fleurs sont plantés et se développent bien. Les salades extérieures, oignons, navets, échalotes, épinards, pois et fèves également.  Nous avons également planté les premières courgettes. Les panais sont aussi semés. Nous sommes sur le pont pour faire de cette saison une belle saison !

Un petit coucou de Philippe & François

Bonsoir à toutes et tous,en cette période, nous pensons bien à vous !Voici un petit coucou car nous n’avons pas l’occasion de vous voir toutes et tous lors des distributions ! Nous espérons que vous allez au mieux et nous vous remercions pour vos encouragements !Excellente soirée à vous,

Philippe & François
Voici le lien Youtube du coucou :
https://youtu.be/HKfx9UXtE8M

IDF

Chères et Chers amapien.ne.s et paysan.ne.s, 

Soyons fiers d’avancer ensemble en ces temps chaotiques et de trouver l’énergie pour que continuent nos distributions qui nous nourrissent et renforcent notre union, plus précieuse que jamais, à l’humain et à la terre. Et parce que l’urgence ne doit pas nous empêcher de penser notre avenir au-delà de cette crise, bien au contraire, nous vous proposons une tribune (plus bas dans le corps de mail et en PJ) pour construire ensemble un horizon positif et le partager avec nos concitoyen.ne.s. 

Et parce que ce texte s’intitule “La Démocratie à table !”, le Réseau souhaite porter plus fort encore la parole des amapien.nes dans l’espace public. C’est pourquoi, à travers le hashtag #MerciACeuxQuiNousNourrissent, nous vous proposons de partager sur nos Facebook et Twitter vos témoignages en tous genres (photos de vos paniers/distributions/repas avec dédicaces à vos paysan.ne.s, travaux dans les fermes). Si cette démarche vous intéresse, et/ou que vous avez d’autres idées à partager (poèmes, vidéos, textes,…), n’hésitez pas à relayer directement et/ou à nous écrire à l’adresse municipales2020@amap-idf.org .

Bonne lecture de cette tribune (à partager sans modération ni crainte de pénurie)
Amapement vôtre,

L’équipe du Réseau AMAP Ile-de-France

———————————————————————————————————————-

La Démocratie à table !

La crise sanitaire du COVID-19 ébranle nos certitudes et questionne les prétendues vérités de la mondialisation libérale. Elle nous apprend qu’il peut être utile d’avoir des capacités de production locale de produits indispensables: des masques, des réactifs pour des tests, des médicaments, des respirateurs.

Elle nous apprend aussi que l’hôpital et les soignants, que les aides aux personnes âgées, ne sont pas des charges, mais font la vraie richesse d’une société.

Elle nous rappelle enfin que notre alimentation et ceux et celles qui la produisent constituent la base de notre existence et de notre résilience collective.

Nous sommes citoyens et citoyennes de la planète unique qui nous abrite et nous partageons nos villes, nos villages et nos paysages. Nous sommes tous responsables de leur état, comme de ce que nous mettons dans nos assiettes et sur nos tables.

Manger ce qui pousse pas loin sans abîmer ni les sols ni les gens, dépend de nos choix.

Faire que nos cantines nourrissent nos enfants avec ces mêmes aliments dépend de nous.

Du contenu de notre assiette aux paysages de nos campagnes, il n’y a qu’un pas que nous pouvons franchir résolument en nous posant ces questions simples : d’où vient ce que je mange ? qui l’a fait pousser, qui l’a fabriqué, qui l’a élevé ?

L’agriculture n’a pas vocation à être une armée usant de la main d’œuvre pour ramasser mécaniquement des denrées produites en masse avec force intrants chimiques. Elle a vocation à être une activité rémunératrice, épanouissante et résiliente, qui permette de nourrir les populations et de garantir des emplois pérennes et non délocalisables.

Nous ne pouvons pas continuer à cultiver et à manger ce qui ne nous nourrit pas.

Nous voulons des campagnes vibrantes et bruissantes de vie.

Il est temps de relocaliser.

Nous voulons des fermes autonomes et nourricières et des paysans et des paysannes fières de leur métier.

Il est temps de diversifier et de respecter la biodiversité.

Nous sommes des passants, redevables à ces siècles d’humus patiemment déposés sous nos pieds et dont se nourriront nos enfants.

Il est temps de préserver notre foncier et d’arrêter de le dilapider, de le bétonner.

Alors mobilisons nos élu.es et tous les responsables et artisans de la chaîne alimentaire. Soutenons nos paysans et paysannes en s’approvisionnant auprès d’eux et elles, en cuisinant chaque jour le produit de leur travail, en exigeant de rétablir partout où c’est possible les marchés alimentaires dans le respect des exigences sanitaires.

Mettons-nous ensemble à la table de la démocratie pour faire changer maintenant le système agricole et alimentaire!Les organisations co-signatrices de ce texte : Les Ami.e.s de la Conf’, Le Collectif des associations citoyennes, Les Cols Verts, La Ferme du Bonheur, Fruits Oubliés et Biodiversité en Cévennes, ISF Agrista, le Mouvement Colibris, le Réseau des AMAP Ile-de-France, Terre de Liens Ile-de-France

Les paniers verts en période de pandémie

C’est avec un grand soulagement que nous avons pu réunir toutes les conditions nécessaires à la distribution de nos paniers. Merci à Philippe qui nous facilite la tâche en adaptant ses conditionnements. Et merci à tous les amapiens d’être fidèles au poste.

Notre récompense en ces temps troublés: manger chaque semaine des légumes bio et des oeufs tout frais en restant unis et solidaires!