Gratin de blettes à la béchamel et noix de muscade

Préparation :15 mn 
Cuisson : 50 mn 
Temps Total : 1 h 05 mn
Gratin de blettes à la béchamel et noix de muscade

Ingrédients / pour 4 personnes
blettes : 1 botte
beurre : 40 g
beurre : 40 g
lait : 1/2 litre
jaune d’oeuf : 1
fromage râpé : 100 g
noix de muscade
sel
PRÉPARATION 
Etape 1
Préparez les blettes : lavez-les, coupez en petits tronçons les feuilles ainsi que les côtes. Faire cuire l’ensemble dans une grande quantité d’eau salée pendant 20 minutes.
Etape 2
Pendant ce temps, préparez la béchamel. Faites fondre 40 g de beurre, ajoutez 40 g de farine et laissez cuire la farine 2/3 minutes tout en remuant. Ajoutez la moitié du lait rapidement tout en battant avec un fouet pour eviter les grumeaux. Ajoutez le reste du lait.
Etape 3
Salez à votre convenance et râpez un peu de noix de muscade. La béchamel est prête quand elle a bien épaissi. Ajoutez le jaune d’oeuf et 80 g de fromage (gardez 20 g pour gratiner).
Etape 4
Egouttez bien les blettes. Mélangez les blettes à la bechamel. Mettez dans un plat allant au four, parsemez le fromage restant sur le dessus et enfournez à four chaud pendant 20 minutes environ.

Le passage au four ne sert qu’à gratiner puisque tous les éléments sont déjà cuits. Donc, quand le fromage est bien gratiné, vous pouvez éteindre.

Petit ajout personnel : je prépare quelques pommes de terre à la vapeur en même temps que la cuisson des blettes. Je les ajoute à la préparation 🙂

PLANTATION D’HIVER

Je vous joins 3 photos de notre grande serre avec des cultures en cours 🙂

Bonjour à tous !

Nous espérons que vous allez au mieux. La récolte des céleris raves ainsi que celle de navets sont désormais terminées ! Nous poursuivons la récolte de radis japonais que nous avons entamée cette semaine. À venir :  fin de la récolte de radis japonais puis radis noirs.Une fois ces récoltes terminées, nous entamerons le gros chantier des carottes mais elles craignent moins le gel que les légumes actuels.
Cette semaine, nous avons planté des jeunes pousses (moutarde rouge métis et cresson alénois) ainsi que des blettes pour le printemps. 

PANIERS d’OEUFS (si AMAP concernée)Nous connaissons depuis vendredi une baisse considérable du nombre d’oeufs ramassés quotidiennement (environ 2 à 2,5 plateaux seulement par jour). La baisse a été brutale : nous sommes passés de 5 ou 6 plateaux à 2 plateaux. Nous avons tout d’abord pensé à un vol d’oeufs. Mais le phénomène se reproduit depuis 3 jours sans trace visible “d’effraction”. Après réflexion, nous nous interrogeons sur une conséquence du stress dû au reconfinement de nos poules (claustration) dans le cadre des mesures sanitaires en vigueur. Cet enfermement soudain aurait-il perturbé la ponte ? Je vais me rapprochér de nos techniciens spécialisés afin d’en savoir plus. Pour rappel, les cocottes partent le 22 novembre. La nouvelle bande arrivera le 7 décembre normalement.Nous essaierons de nous rattraper sur le nombre d’oeufs de vos paniers à partir de janvier prochain lorsque les nouvelles poules commenceront à pondre. Cette semaine, le nombre d’oeufs dans le panier devrait donc être faible. Nous allons faire au mieux ! Nos excuses par avance pour ce souci bien involontaire !


Les fruits et les légumes seront vendus sans plastique, mais il y aura des exceptions

Par Le FigaroPublié 10 octobre 2021 à 19:08

Le décret qui interdit les emballages en plastique dès le 1er janvier 2022 paraît ce mardi. Mais il y aura des exceptions jusqu’en 2026, selon le JDD.

Ils sont omniprésents dans les supermarchés : des fruits, des légumes vendus souvent en très petite quantité mais dans des emballages plastiques parfois très volumineux. À la suite de la loi anti-gaspillage de 2020, cette pratique sera interdite dès le 1er janvier 2022, mais il y aura provisoirement des exceptions, le temps que les filières concernées s’adaptent. Le décret, que doit signer ce mardi la ministre de l’Écologie, Barbara Pompili, en dresse la liste, révélée par le Journal du Dimanche .

L’interdiction dès le 1er janvier 2022 concernera les poireaux, les courgettes, les aubergines, les poivrons, les concombres, les pommes de terre et les carottes dites «normales», les tomates rondes, les oignons et les navets «normaux», les choux, les choux-fleurs, les courges, les panais, les radis, les légumes racines, les topinambours. Et du côté des fruits : les pommes, les poires, les bananes, les oranges, les clémentines, les kiwis, les mandarines, les citrons, les pamplemousses, les prunes, les melons, les ananas, les mangues, les fruits de la passion et les kakis.

Le décret prévoit en revanche deux catégories d’exceptions : d’abord les fruits et les légumes vendus par lots de 1,5 kilogramme ou plus ; ensuite, ceux «présentant un risque de détérioration lors de leur vente en vrac», explique le JDD. On retrouve notamment les framboises, les fraises, les groseilles, les myrtilles, tout comme les «fruits mûrs à point» (appellation contrôlée) et les graines germées. Les industriels ont jusqu’au 30 juin 2026 pour trouver une solution alternative. Le délai est en revanche plus court pour les salades, les épinards, les endives, les asperges et les champignons (31 décembre 2024), de même que pour les tomates côtelées, les pêches et les nectarines (les 30 juin 2023).

Aujourd’hui, 37% des fruits et des légumes sont vendus emballés. Avec cette loi, ils devraient quasiment disparaître d’ici 2026, la seule exception étant pour les fruits et les légumes transformées qui ne sont pas concernés par le décret d’interdiction. Plus largement, l’objectif de la loi climat et résilience est que 20% des produits de grandes et moyennes surfaces soient vendus en vrac à l’horizon 2030, contre 1 à 3% aujourd’hui.

AMAP ILE DE FRANCE

Chères amapiennes, chers amapiens,

A quoi va ressembler l’agriculture et l’alimentation en Ile-de-France dans 6 ans ?

C’est la question  que nous allons poser aux candidat·e·s aux élections régionales en Ile-de-France ce jeudi 3 juin à 19h, dans un débat filmé en direct, animé par deux journalistes : Amélie Poinssot de Médiapart et Cécile Chevallier du Parisien.

Regardez le débat en direct et posez vos questions en live, ici :  https://fb.me/e/11QiYU5w8 Les invité·e·s:

  1. Clémentine Autain, Députée (93), tête liste “Pouvoir vivre en Ile-de-France”
  2. Julien Bayou, Conseiller régional, tête de liste “L’Écologie Évidemment !”
  3. Aurore Bergé, Députée (78), liste “Envie d’Ile-de-France” (Laurent Saint Martin)
  4. Alexandra Dublanche, Vice-Présidente de la région (agriculture et ruralité), liste “Libres !” (Valérie Pécresse)
  5. Roseline Sarkissian, Conseillère régionale, liste ” L’Ile-de-France en commun” (Audrey Pulvar);

L’évènement est co-organisé par le Réseau AMAP d’Ile-de-France, Terre de liens d’Ile-de-France, le Groupement des Agriculteurs Bio d’Ile-de-France, les Ami·e·s de la confédération paysanne, la plateforme pour une autre PAC et la Confédération Paysanne.

Soyez nombreuses et nombreux à regarder le live et à poser vos questions en direct, parlez-en dans vos AMAP et autour de vous ! 
A jeudi ! 

Plus d’infos, ici -> http://amap-idf.org/agenda_71.php

— 

Réseau Amap Ile-de-France
Mundo-M 47 avenue Pasteur 93100 Montreuil
Tél : 09 52 91 79 95
www.amap-idf.org

FLASH INFO COVID-19  : retrouvez les recommandations pour les AMAP ICI >>> http://www.amap-idf.org/covid-19_191.php

Les gelées

Nous espérons que vous allez mieux. Les gelées de la semaine ne nous ont pas épargnés malgré des protections installées sur nos cultures extérieures. Nous allons connaître dans les jours et semaines à venir les conséquences mais le gel a bien sévi ici aussi. Ce début de saison ne ressemble malheureusement pas aux douceurs des mois de mars et avril de l’an passé même si quelques jours d’été se sont malgré tout invités à nous. Les fortes amplitudes de températures (dans les deux sens) ont parfois conduit à des montaisons inattendues.Vivement la douceur ! En attendant les plants de tomates ont survécu sous abri avec 3 épaisseurs de voile et nous avons même voilé la pépinière en entier pendant la nuit !
Pour pallier ces désagréments de culture, nous avons introduit des lentillons cette semaine dans la composition des paniers. Apportez des petits sachets car nous les livrerons en vrac pour les distributions (en sac kraft de quelques kilos).Merci à toutes et tous de votre compréhension pour les semaines à venir, nous avons lancé tout plein de cultures, je vous enverrai la prochaine newsletter très bientôt !